Mon pays, ce soir

Et pour couper le cœur D’Abidjan Il y a sur les ponts Des chars

Pour seulement 2 000 FCFA



Mon pays, ce soir

Mon pays, ce soir

Josué Guébo

  • 1 Extrait

2 000 FCFA





“ ”

  • Auteur(s) : Josué Guébo
  • Durée : 17 min 05 sec
  • Date publication : 2011
  • Editeur : Panafrika
  • Description

Celui qui recueille les larmes des veufs et des orphelins aux destins brisés par les prédateurs du monde. De sa tête à terme du supplice d’Éburnie,  notre poète engendra « Mon pays, ce soir ». Sans matrone. Sans anesthésie. Dans la douleur de la parturition. « Mon pays, ce soir »  est une suite de pleurs d’une plume aux meurtrissures sévères, d’une cithare criant la douleur des siens. Ecoutez les pleurs du poète.


SOMMAIRE

  •    Mon pays ce soir17:05


Mon pays, ce soir


Grâce à votre compte personnel ou Facebook, retrouvez en quelques instants et à tout moment l’ensemble de vos livres audio achetés dans votre bibliothèque personnelle.
responsive-devices
Au bureau, en voyage, à la maison restez connecté à vos livres audio.

Commentaires - 5
Euloge  Kouassi- La version audio est encore plus oseé. braavoooooo!
Repondre    02/08/2016 15:06
Gnangny  Jean Christian- Il mérite vraiment son prix de meilleur poète. Ses vers sont empreints de sons qui font sens et qui tonnent comme des bombes atomiques dans les oreilles des traites et des lâches qui vendent leur pays pour une louche de tapioca l'eau nue l'eau nue l'eau nue jetant ses bombes magnifique inspiration. Chapeau le poète Josué Guebo
Repondre    12/08/2016 11:48
Guessan  Arthur- Je n'aime pas trop la poésie mais il faut dire qu'avec la version audio, les rimes sont beaucoup plus expressives. J'aime bien l'idée des poèmes audio. C'est géniales!!!
Repondre    12/08/2016 13:13
Laure  Azoumé- Belle inspiration ce Josué Guebo, je l'ai connu au lycée. C'est un passionné de poésie.
Repondre    12/08/2016 13:41
Fallet  Deborah- Je me rappelle 2011 et la guerre dans notre pays. Ce fut très très amer pour moi et ma famille car nous étions dans un quartier où les forces françaises étaient présentes. Nous avons fait deux jours sans sortir de la maison
Repondre    12/08/2016 13:59